L’INTELLIGENCE UNE QUESTION DE PERCEPTION

La perception de l’intelligence est fonction de variables qui diffèrent selon l’époque et la société au sein de laquelle elle s’exerce. La perception des contemporains de la société où elle se manifeste est déterminante. Ainsi, le «génie» de nombreux artistes n’a été reconnu qu’après leur décès. Il est aussi intéressant de noter que l’expression «nul n’est prophète dans son pays» est souvent utilisée lorsqu’il est question d’une personne qui a réussi à faire valoir ses idées à l’extérieur de sa société.

La perception de l’intelligence tient aussi d’une certaine valorisation qui est faite de certaines capacités, habiletés ou attitudes. Dans notre société occidentale portée vers les sciences exactes, les personnes formées dans ces disciplines et détentrices d’un ou plusieurs titres universitaires jouissent d’un préjugé favorable quant à leur intelligence. On pourrait aussi croire que les personnes jouissant d’habiletés d’expression de leur pensée, soit oralement ou par écrit ou celles qui font partie des « intellectuels », sont aussi perçues positivement. Ce préjugé est loin d’être acquis pour une personne exerçant un métier. À cet effet, un vieil agriculteur disait lors d’une entrevue radiophonique qu’il n’était pas très intelligent, mais que son frère, qui avait fait des études universitaires, l’était assurément. Dans les faits, il n’est pas question de la même chose. L’agriculteur exploite un large savoir transversal couvrant différents domaines alors que l’agronome dispose d’un savoir spécialisé propre à un domaine. Les deux personnes sont intelligentes, c’est une question de perception.


LES CONDITIONS DE GARDNER

Ci-contre, la définition de l’intelligence qui fonde ce site est proposée. Il importe de saisir que ce cadre conceptuel repose sur une démarche scientifique rigoureuse. Chacune des intelligences que Gardner a retenues répond aux critères suivants.

Critères associés à la biologie :
Isolement potentiel en cas de lésion cérébrale
Existence de déficients profonds aux talents exceptionnels, de prodiges et d'autres individus exceptionnels

Critères associés à la psychologie du développement :
Développement distinct et ensemble déterminé de performances exceptionnelles
Histoire et plausibilité évolutionniste

Critères associés à la psychologie traditionnelle :
Soutien venu des découvertes psychométriques
Soutien venu des travaux en psychologie expérimentale

Critères associés à l'analyse logique :
Opération clé ou ensemble d'opérations déterminées
Possibilité d'encodage dans un système symbolique.


Pour en savoir plus voir : Mon intelligence vaut la tienne pp. 18 à 20.