LES HUIT INTELLIGENCES, SOURCE D'AVENIR

Comprenons que chaque membre d’une organisation est doué d’une intelligence qui lui est propre et que cette intelligence est susceptible d’apporter quelque chose de positif à l’organisation dans la mesure ou cette dernière reconnaît cette capacité et la jumelle à ses besoins.

Une évaluation superficielle de l’intelligence des personnes est susceptible de réserver des surprises. Convenons aussi que la somme des intelligences d’une organisation devrait surpasser le résultat de la simple addition. Ce que cela signifie, c’est que la mise en œuvre de l’ensemble des compétences devrait permettre à l’organisation de se développer et d’assurer son avenir. Est-ce toujours le cas? Lorsque l’intelligence d’un groupe est détournée afin de régler des problèmes internes, elle ne contribue pas au collectif qui s’en trouve diminué d’autant.

Gérer avec intelligence signifie simplement qu’une organisation prend appui sur son plus précieux potentiel pour garantir son avenir. Gérer avec intelligence signifie que chaque gestionnaire exploite l’intelligence humaine qui rayonne autour de lui pour atteindre ses résultats. Gérer avec intelligence signifie que chaque membre d’une organisation reconnaît et respecte l’intelligence de ses collègues. Cette reconnaissance porte sur la différence, mais aussi sur la complémentarité des intelligences, aucune n’étant supérieure. Cela ne signifie pas qu’il faille abolir la hiérarchie, au contraire. La hiérarchie doit être l’expression active de la compétence, une compétence en gestion, une gestion intelligence tenant compte de l’interaction des différentes dimensions de l’organisation et de ses objectifs.

L’intelligence de la direction doit aller au-delà d’une logique stratégique désincarnée qui ne prend en compte que les buts fixés. Ce type de stratégie crée une rupture entre la force de production et la Direction. La force de production continuera à produire, mais il ne faudra pas s’étonner de voir que les résultats ne seront pas au rendez-vous. Une direction intelligente arrivera à expliquer la chose à ses mandants, mais elle ne saura le faire indéfiniment. Les bonnes organisations intelligentes écoutent et font un effort de « métacognition » pour tirer parti de l’information, des tendances, des perceptions et des perspectives dont elles doivent tenir compte pour planifier l’avenir.

Les organisations, à l’instar d’une personne, sont intelligentes. Certaines utilisent convenablement l’intelligence, d’autres pas. Votre organisation est-elle intelligente?