GÉRER AVEC INTELLIGENCES

Depuis le milieu des années quatre-vingt, notre connaissance du cerveau humain, de ses ressources, de son fonctionnement a éclaté. Ce que nous avons appris change notre perception de l’intelligence humaine et ce qui nous reste à apprendre aura sans doute un impact important sur le quotidien de chacune et de chacun. Cette connaissance nous a, par exemple, amenés à appréhender l’organisation du cerveau, ses capacités, ses possibilités et son fonctionnement. Sans parler de déterminisme, il est cependant clair que l’intelligence humaine est le fruit de l’interaction de facteurs biologiques et environnementaux qui explique les différences interpersonnelles. Comment, dès lors, ne pas s’étonner de la diversité humaine.

Les organisations et les entreprises, qu’elles soient privées ou publiques, sont marquées de l’intelligence humaine. Elles servent l’homme. Issues de son imagination, de sa créativité, elles évoluent sous l’impulsion des hommes. Perdre de vue cela, c’est négliger un élément fondamental.

Gérer avec intelligences, c’est percevoir une organisation comme un être vivant au cœur d’un œkoumène. Cette organisation se définit, d’abord et avant tout par son capital humain. Plus celui-ci est qualifié au regard des fonctions de l’organisation, plus l’intelligence collective sera grande et l’organisation efficace.

Gérer avec intelligences c’est vouloir tenir compte de cela. C’est comprendre l’importance de chaque membre de l’organisation dans le tout. C’est aussi se donner les moyens, au quotidien, de travailler dans une harmonie relative.

Cette section de MULTINTELLIGENTS.info est destinée aux personnes qui ont le désir d’aborder leur travail dans une perspective d’écologie sociale. Cela signifie qu’elles souhaitent tenir compte de l’interdépendance et de la différence des personnes dans le processus de production de biens et de services.

Il est donc question de traiter de l’apport de l’intelligence humaine dans les organisations. Cela nous amènera à traiter les organisations comme étant des êtres vivants et, à ce titre, comme ayant des comportements spécifiques et propres à ce qui est vivant, comme disposant d'une intelligence collective. Cette conception innove et propose une vision des organisations et de leur fonctionnement qui s’inspire des plus récentes découvertes scientifiques sur l’intelligence humaine.